8

Bal masqué aux Tuileries

JEAN-BAPTISTE CARPEAUX
1867
HUILE SUR TOILE

« L’Impératrice a un petit paletot en drap d’or. L’empereur en pardessus d’été marron […] Quel joli effet font les robes à queue des femmes qui se promènent poitrine nue » : voici comment Gustave Flaubert décrit la réception organisée pour l’Exposition universelle de 1867. De fait, on devine, autour de l’Empereur Napoléon III, de l’Impératrice Eugénie et du prince, les tenues somptueuses de la cour, à commencer par les robes à crinoline, larges jupes montées sur une structure métallique caractéristiques du Second Empire. Mais le peintre s’attarde moins sur les costumes que sur les effets de lumière et de couleurs évoquant le faste de la fête.

CRÉDIT PHOTO : EMMANUEL WATTEAU

Boulevard Watteau
59300 Valenciennes
03 27 22 57 20